Bienvenue dans ADER

RDC RDC





Contexte

Dans le cadre des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), l’accès à une Energie durable pour tous est un défi à relever pour les autorités de la République Démocratique du Congo.

En effet, le taux d’électrification nationale étant de 9 %avec de fortes disparités entre les zones urbaines et rurales, le deuxième plus grand pays d’Afrique fait pour autant partie des pays les moins électrifiés du continent, avec une importante disparité entre les milieux urbains et ruraux.

La situation de gap notoire en infrastructures, accompagnée par l’absence d’accès à l’électricité, contraint les usagers aux revenus déjà modestes, à se tourner vers des solutions très coûteuses, néfastes pour l’environnement et pour la santé, la plupart du temps utilisant les hydrocarbures (kérosène, gasoil) pour l’éclairage et l’électricité et surtout la biomasse traditionnelle qui demeure encore pour la grande majorité de la population la seule source d’énergie accessible..

Au-delà de l’importance des méga projets d’hydroélectricité comme INGA, le développement économique et social de la RDC ne pourra s’appuyer de manière durable que sur la promotion des Energies Renouvelables (EnR) décentralisées, ce qui constitue la base des solutions à envisager conjointement à l’extension du réseau électrique. En effet, considérant la disparation des villages en RDC, une approche centralisée par extension du réseau électrique ne serait être économiquement viable. Cependant, l’environnement institutionnel et règlementaire, l’absence de financements, de savoir-faire et de technologie constituent les principaux freins à ce développement, malgré un réel potentiel toujours inexploité.

Le but de cette étude est donc de fournir une expertise sur le potentiel de la RDC pouvant contribuer à donner l’impulsion nécessaire au développement des provinces en termes de :

• Ressources renouvelables mobilisables ;
• Facteurs pouvant contribuer à encourager le développement des EnR
• Orientations politiques et outils de planification.

Afin de mener à bien l’étude, l’équipe de projet a identifié les paramètres clés suivants:
• Une planification parfaite des objectifs et informations à recueillir sur place ;
• Une expertise et une connaissance approfondie des institutions locales et de ses membres ;
• Une expertise technique de haut niveau des domaines de l’Energie et de la valorisation des potentiels en ressources renouvelables ;
• Une connaissance élargie et particulièrement transversale de projets EnR menés en Afrique et ailleurs, ainsi que de leurs problématiques techniques, sociales, financières et politiques.

Démarche et méthodologie

Afin de mener à bien cette mission, les paramètres clés sur lesquels les consultants ont développé l’étude ont été identifiés :

• Une planification parfaite des objectifs et informations à recueillir sur place;
• Une expertise et une connaissance approfondie des institutions locales et de ses membres;
• Une expertise technique des domaines de l’Energie et de la valorisation des potentiels en ressources renouvelables;
• Une connaissance élargie et particulièrement transversale ;
• Une connaissance du pays voire des provinces basée sur le travail d’investigation des consultants locaux ;
• Une approche participative basée sur les entretiens et une réunion- atelier national de restitution des premières conclusions de l’étude qui a vu la participation de l’essentiel des parties prenantes.
La méthodologie proposée vise donc à remplir les différents objectifs de l’étude.

Tout au long du projet, l’équipe de consultants a déployé une méthodologie en 3 temps :

- Phase 1 : Recherches bibliographiques, revue des documents mis à disposition planification du séjour en RDC ;
- Phase 2 : Questions, enquêtes et interview terrain ;
- Phase 3 : Analyse par analogie, avis d’expert, utilisation d’outils référents ou spécifiques, travail de mise en forme des livrables, de rédaction des rapports et de présentation, utilisation des Systèmes d’Information Géographique (SIG).





Propulsé par

RDC